Quoi de neuf? - Novembre 2016

LE MIRLITON, journal du cabaret éponyme

Au printemps 1885, Aristide Bruant ouvre son propre cabaret, LE MIRLITON, au 24 boulevard Rochechouart en lieu et place du célèbre cabaret LE CHAT NOIR (qui lui fut transféré rue de Laval).

à partir du 1er octobre, Bruant publie le journal éponyme du cabaret comme c'était l'usage à cette époque.

Le journal LE MIRLITON parut de 1885 à 1906 en 194 fascicules et trois séries :

- Première série, format in-octavo n°1 octobre 1885 au n°100 mars 1893
- Deuxième série, format in-folio n°101 mars 1893 au n°142 décembre 1893 n°1 au n°30 de janvier à novembre 1894
- Troisième série, format in-octavo n°1 du 15 novembre 1894 au n°22 avril 1906

Le journal publiait les chansons d'Aristide Bruant avec leurs illustrations et une vieille chanson de France ; Bruant y ajouta ensuite les horaires des Chemins de Fer avec des publicités en tous genres. Toulouse-Lautrec sous le pseudonyme de Tréclo ou Tréclau, Steinlen sous le pseudonyme de Jean Caillou furent entre autres les illustrateurs du MIRLITON