Bienvenue sur le site du musée Aristide Bruant®

L’icône de Aristide Bruant®, le précurseur de la chanson réaliste, immortalisé par Toulouse-Lautrec est connue de tous. Qui se rappelle l’artiste et l’homme qu’il fut, en dehors des amateurs ?

Après 11 ans de recherches et une thèse afin de légitimer le projet de dédier le premier musée, au monde, à Aristide Bruant®, vint naturellement au Docteur J. Dubois-Bermand puisque la ville, où naquit et vécut Aristide Bruant®, Courtenay (Loiret), à 115 km au sud de Paris (France), est proche de sa propriété (dans la commune de Chuelles - 45220), et que cette ville ne possède pas de Musée. Pour ce faire, le Docteur J. Dubois-Bermand agrandit sa propriété.

Les Éditions de Titounet®, sont chargées d’administrer ce musée privé, d’éditer et diffuser la première biographie écrite par le Docteur ès Lettres J. Dubois-Bermand (les autres oeuvres sur Aristide Bruant®, ne sont que des hagiographies truffées d’erreurs).

À l’intérieur du Musée Aristide Bruant®, vous trouverez l’ancien bar (un vrai zinc) du Moulin Rouge, afin de recréer l’ambiance de son cabaret, Le Mirliton, les panneaux d’après Toulouse-Lautrec représentant Aristide Bruant®, des bibliothèques chargées de ses livres et autres sur La Butte Montmartre, le Chat Noir, Rodolphe Salis, Goudeau, Jules Jouy, André Gill, Jehan Rictus, François Coppée, Maurice Donnay, Jules Renard, Maurice Boukay, Xanrof, Steinlen, Toulouse-Lautrec, Borgex, Poulbot, etc, des catalogues des petits formats de ses chansons, de son journal Le Mirliton ou de sa revue La Lanterne de Bruant, des objets à son effigie ; tout un condensé didactique des oeuvres de Aristide Bruant®, et de connaissances sur La Belle Époque qui n’est pas sans rappeler la nôtre, ce qui explique pourquoi Brassens, Coluche et Renaud, entre autres, se réclamèrent de lui.

Mentions légales